Musique et musiciens à la Cour de François 1er

2016 rdv mardi cazaux kowalski vign200 jpgLe règne de François Ier correspond à une période particulièrement brillante de l’histoire musicale. Le roi n’est pas seulement épris d’architecture ou de beaux-arts, il mène une action décisive en faveur de la musique en réformant les institutions musicales de la cour et en s’entourant d’un nombre croissant de musiciens : chanteurs, fifres, trompettes, hautbois, saqueboutes, violons, cornets, luthistes, organistes, flutistes, violistes, etc. Le roi attire à sa cour quelques-uns des plus grands compositeurs ou virtuoses de cette époque : Claude de Sermisy, Pierre Sandrin, Albert de Rippe sont des noms aujourd’hui moins familiers que Léonard de Vinci, Benvenuto Cellini, Rosso ou Primatice, mais ils n’en ont pas moins été abondamment célébrés par leurs contemporains – entre autres Marot, Saint-Gelais, Baïf ou Ronsard. Des baptêmes aux obsèques, des entrées royales aux réceptions de princes étrangers, à la messe comme dans les bals et autres divertissements, la musique est omniprésente dans les rites et les fastes monarchiques, mais aussi au quotidien, dans la chambre du roi, de la reine ou des princes.

 

La conférencière Christelle Cazaux-Kowalski est archiviste paléographe et maître de conférences à l’université de Poitiers (Département de musicologie / Centre d’études supérieures de civilisation médiévale).

 

Médiathèque de Meaux 2, rue Cornillon, 77100 MEAUX Île-de-France France