52, interdit dans les banques

52 liz kovarni"52, interdit dans les banques" est fortement inspiré de la vie  de Liz Kovarni, mais elle détourne la réalité pour lui donner une tournure décalée, déjantée. C'est drôle, c'est impertinent voire osé... C'est  une histoire à rebondissement qui nous plonge dans les hautes sphères de la finance avec détournements de fonds, pots de vin et  mise sur écoute.

 

« Ma nomination au poste de directeur général...

 

de la banque Heltrum fait de moi, à compter de ce jour, la complice d'une organisation sans siège social, aux financements occultes, qui ne déclare pas ses collaborateurs à l URSSAF, et ne paie d'impôts à aucune administration fiscale d'aucun pays. Cette situation me convient parfaitement. (...) Je ne manquerai pas, bien sûr, de respecter le bon usage d'arroser les politiques et de piquer dans les caisses. Une fois ces préliminaires effectués, je m'attaquerai aux structures internationales avec un seul et unique objectif : faire de la banque Heltrum une usine fantôme de création de monnaie aux couleurs de l'arc-en-ciel. (...) Vous remerciant de votre attention et de votre vote en ma faveur. »

Il ne suffit pas d'être incompétent pour accéder aux plus hautes fonctions à la banque Heltrum. Il faut aussi savoir contracter la « trouillite », cette fringale sexuelle qui est le symptôme même du pouvoir, une fois qu on y a goûté. Et qu'importe si votre quotidien est rythmé par un marathon de réunions aussi inutiles qu'assommantes... Qu'importe si les ordres de votre hiérarchie s'avèrent tous plus atterrants les uns que les autres... Qu'importe enfin si, à la clef de l assassinat de votre PDG, se dissimule un énorme détournement de fonds dont vous ferez, bien entendu, les frais.
Le récit mutin et sans concessions d'une executive woman plongée dans l'univers impitoyable de la banque.