Contes du Cheval

Contes du chevalComment le cheval devint roi.

Au début, le cheval était libre.

Il était beau, il était fier, il courait sur la terre nouvelle.Il courait plus vite que le boeuf, il courait plus vite que l'âne, il courait plus vite que le chien, le renard ou le lapin, plus vit que tous ses voisins.

Et pour cela il était craint et respecté.

Un jour, des animaux venus de loin traversèrent le payx. Ils virent la plaine, le fleuve, les forêts.

- Ce pays est un beau pays, diren-ils. Nous allons nous y installer.

C'était le lion et ses cousins : le guépard, le puma, la panthère et le jaguar. Des animaux mangeurs de viande.Ils chassaient, ils tuaient; ils étaient forts et cruels.Et surtout ils couraient vite, très vite, plus vite que le cheval? Celjui-ci s'en aperçut et s'en inquiéta. Il savait que ces fauves étaient des ennemis et qu'ils n'hésiteraient pas à le tuer s'ils pouvaient l'attraper.

Le cheval eut peur. La peur donne des idées. A partir de ce jour, il s'entraîna à courir pendant longtemps, très longtemps.Il avait été le plus rapide, il devint le plus endurant.

Lorsqu'il se jugea prêt, il rassembla tous les animaux à quatre pattes qui vivaient dans le pays.Tous vinrent, sauf

le lion, parti pour une chasse lointaine.

- Mes amis, leur dit le cheval, nous partageons le même territoire, mais nous n'avons ni règles ni lois. Chacun peut attaquer et dévorer qu bon lui semble, et nous vivions tous dans la peur. Ce n'est pas bien. Regardez : les abeilles ont une reine, les cigognes un conducteur. Même les hommes, ces animaux étranges, ont un chef dans leur village. Tous lui obéisssent, et grâce à cela leur pouvoir s'agrandit. Celui de nous qui l'emportera deviendra le roi et dirigera  les autres.

- Nous n'avons pas besoin de roi ! s'écria la tortue, que l'idée de la course ne séduisait guère. Que chacun soit le chef dans sa propre maison, cela suffit !

Certains animaux approuvèrent, tous voulaient donner leur avis, mais le guépard gronda soudain : - Silence ! L'idée me paraît bonne. Pour ma part, je l'accepte.

Tous en acceptèrent le principe et la course eu lieu.

Au signal, tous s'élancent.

Venez lire la suite en empruntant ce livre "Contes duCheval". Vous y découvrirez d'autres histoires : le cheval et le lion, le poulain noir, le cheval mécontent, la petite jument blanche, le cheval Etoile...

 

MD77 - C CHE